Les Sables - Les Açores - Les Sables
5è édition Les Sables - Les Açores

Première victoire pour Jonas Gerckens

Depuis le temps qu'il attendait une victoire sur le circuit Mini, Jonas Gerckens signe sa première grande performance sur la deuxième course la plus importante du circuit après la Mini Transat. Avec le sentiment d'une course bien maîtrisée...


Diesel
« Je n'étais pas dans un bon rythme en partant des Açores. Je mets du temps sur mes débuts de course, j'ai un côté diesel. C'est venu petit à petit. J'ai rejoint Damien (Cloarec) quand Bertha est arrivé. J'ai volontairement préservé le bateau parce que je ne voulais pas prendre le risque de casser. C'est surtout la fin de course qui est hallucinante. Je commençais à me faire à l'idée de faire deuxième hier au soir. Globalement, j'étais plutôt satisfait de ma course, même s'il manquait quelque chose. Je me suis fixé comme objectif de finir tôt ce soir pour voir mes gamins avant qu'ils ne soient couchés. Et puis, quand j'ai entendu le classement de ce matin, j'ai compris que tout était possible. »


Sa victoire
« Ça fait vraiment plaisir. En plus sur cette course qui est vraiment géniale. Et puis, c'est un joli clin d'œil. J'ai un sponsor qui est d'Anvers, donc flamand, alors que je suis wallon, originaire de Liège. On montre ainsi que la Belgique, quand elle est unie peut faire de belles choses. »20140813sas 0913 20140813 1422928991


Dernières chaleurs
« A quelques milles de l'arrivée, j'ai cassé mon bout-dehors. J'ai appelé le comité de course pour savoir le temps de Tanguy, mais évidemment, il n'a pas voulu me le dire... C'est normal, mais du coup, je ne savais pas du tout où j'en étais... »

Ses adversaires

"Avec Damien Cloarec, on s'est bien tiré la bourre. C'est toujours bien d'avoir à côté quelu'un qui te pousse à faire mieux. Et puis, chapeau à Tanguy : au final il est une heure et demie derrière moi. Ça veur dire qu'il m'a repris plus de cinq heures sur cette étape, c'est une sacrée performance."