Les Sables - Les Açores - Les Sables
5è édition Les Sables - Les Açores

Hervé Aubry, termine 7e bateau de série. Il a coupé la ligne à 00h 37mn 51s (TU).

Privé de pilote et d'énergie depuis le cap Finisterre, Hervé Aubry a malgré tout décidé de continuer. Condamné à barrer en permanence, il a dû puiser dans ses réserves pour lutter contre le sommeil, au détriment de la performance sportive.20140729sas 7259 20140729 1662275259


Privé d'énergie
« C'était vraiment épuisant. Je ne crois pas avoir déjà vécu quelque chose d'aussi dur. J'ai essayé de m'organiser pour mener le bateau correctement, mais c'est vraiment dur. A un moment, j'ai dû barrer pendant plus de 36 heures sous gennaker, je n'en pouvais plus. »


La route
« Je suis content de ma trajectoire. Face à la complexité de la situation, j'avais décidé de jouer l'orthodromie, la route la plus courte. Je pense que ma trajectoire est propre dans l'ensemble. »


L'arrivée sur les Açores
« Déjà, tu arrives, tu es cramé. Et tu te retrouves à devoir négocier une succession de fronts. Tu te demandes quand ça va s'arrêter. Tu vois bien qu'en arrière de la dépression, il y a de nouveau du ciel bleu, mais tu avances en même temps que ces fronts orageux et tu te dis que ça ne va jamais finir. Je sens que je vais avoir besoin de repos, là... »