Les Sables - Les Açores - Les Sables
5è édition Les Sables - Les Açores

Tanguy Le Turquais (Terréal Rêves d'Enfance) est arrivé à 13h 08mn 17s (TU)

Tanguy Le Turquais, arrivé en quatrième position des bateaux de série après avoir longuement mené la course ne voulait retenir que le positif à l'arrivée. Et visiblement, il y avait de bonnes raisons d'être heureux.


Les conditions de navigation :
« C'était vraiment trop bien. On a fait du spi tout le spi tout le temps. Comparé à la Transat, c'était du gâteau, bravo l'organisation. J'ai hâte de débriefer pour voir où ça n'est pas passé. Je pense que j'ai été freiné douze heures durant pendant le passage de la dorsale. Ça m'apprendra à me creuser la tête plutôt que d'aller tout droit. J'ai suivi mes routages à la perfection, j'arrive à 10 mn près de ce qu'il m'avait annoncé. Comme quoi, il ne faut pas toujours écouter les routeurs ! »


La bagarre avec Damien Cloarec :
« On s'est bien bagarré avec Damien (Cloarec). Hier encore, on était bord à bord. Pour moi, c'est une bonne opération d'être devant lui. On est en lutte pour le titre de Champion de France. Quand j'ai entendu les classements, je me suis dit qu'il fallait cravacher pour réduire au maximum les écarts avec le trio de tête et si possible creuser sur Damien.»

20140728sas 6469 20140728 1368656593
La stratégie :
« J'étais vraiment content de ma course. Quand j'ai réalisé après la dorsale qu'on avait près de 40 milles dans la vue, j'ai cru que c'était une blague. Mais je suis content malgré tout... Vraiment. J'ai peut-être manqué un peu de lucidité parce que j'ai beaucoup barré du fait que j'avais des soucis de charge de batterie. Mais j'aurais peut-être fait pareil malgré tout.»